Comment dépasser le choc culturel en douceur

Par kallisteha
Comment surmonter le choc culturel en voyage ? Comment faire front aux différences et les accepter ? Voici le mode d'emploi : 10 solutions, pour dépasser les chocs et décallages liés aux différences de cultures | Kallisteha, voyages et vérité | @nouveaux_regards

Comment accepter les différences ?
Comment ne plus se sentir en décalage ?
Comment oser se mélanger au monde ?

Sur Google, on trouve des infos sur ce qu’est le choc culturel, mais pas vraiment sur les manières de le surmonter. A l’époque j’aurai aimé lire un article comme celui-ci, qui donne des clés bien précises, une marche à suivre…

Le piège en voyage lorsqu’on est sous le choc, c’est de se replier sur soi, ou de chercher des réponses auprès de nos proches (qui nous sont un peu trop semblables, qui ne sont pas là et qui n’ont pas conscience des choses que l’on voit.). Le piège est aussi de vouloir tout faire vite. Tout comprendre, tout encaisser, tout régler en un claquement de doigt. Mais ce que je peux vous dire c’est qu’il est primordial de s’écouter, de faire preuve de patience avec soi-même.

Le choc culturel c'est quoi ?

C’est ce moment. Cette claque que tu te prends, sans avoir pu l’anticiper. Ce truc saisissant qui te submerge, te bouleverse, te secoue tellement fort que tu ne comprends plus rien de ce que tu vois, de ce que tu vis. Tout est tellement éloigné de toi, de ta manière de vivre et de tes codes, que tu ne saisis pas l’idée d’une telle différence. Un choc culturel qui survient au cours d’un voyage peut être une désillusion entre ce à quoi tu t’attendais et ce que tu trouve pour du vrai en arrivant (ce qui a été mon cas.). Mais cela peut être, aussi, de perdre tous tes repères d’un coup (la langue, le climat, la culture, la nourriture…) et de te sentir désorienté.

Un choc culturel ne se contre pas. Il s’accepte. Il est parfois brutal et parfois sournois. Mais jamais négatif !

Maintenant, quand ça m’arrive, je reprends ce mode d’emploi et j’avance pas à pas. J’ai pu me rendre compte des choses à faire, qui marchent vraiment, pour ne pas subir les différences; pour profiter pleinement de chaque voyage, même s’il est éloigné de ce qu’on est et des choses auxquelles on croit. Ces petites choses m’ont aidé à comprendre qu’un choc de culture nous aide à grandir, à se connaitre mieux, et à s’ouvrir toujours plus.

 

Comment sortir de sa bulle en douceur

et dépasser le choc des cultures ?

S'informer

Informez-vous toujours un minimum ! J’ai ouvert ce blog suite aux chocs que j’ai eu à mon arrivée dans certains pays, car ce qu’on nous vend sur les destinations est souvent bien éloigné de ce qui existe vraiment sur place : d’où le blog « voyages et vérités » ! Mais attention à ne pas tomber dans la sur-information ! Le but n’est pas de vous conditionner ni de vous gâcher la surprise !

Mon conseil :
Parcourez les différents guides des pays de ce blog par exemple, informez-vous sur les moeurs et coutumes plus que sur les activités à y faire (qui ne vous apprendront pas grand chose puisqu’elles sont faites pour les touristes) et laissez place à l’inspiration : Livres, magazines de voyage, films ou encore documentaires… !

Réserver
les premières nuits

Pour tout road trip ou voyage en sac à dos, je ne peux que vous recommander de réserver les premières nuits dans un logement bien à vous. Si vous arrivez dans un pays où le choc culturel est assez brutal (comme l’Inde par exemple) cet endroit vous servira de cocon ou de SAS de décompression avant d’affronter la réalité de l’extérieur !

Mon conseil :
Je trouve le concept d’Air Bnb très adapté pour ces cas là. Vous avez la possibilité de réserver un logement entier ou bien une chambre chez l’habitant : soit de rester dans votre bulle soit de mettre un pied chez eux, en douceur. Il y a également les auberges de jeunesse qui sont une bonne alternative ! Mais attention, il s’agit très souvent de dortoirs !

Observer

La phase d’observation permet d’appréhender, en douceur, le monde extérieur. Et c’est réellement ce qui m’a aidé lors de mon arrivée en Thaïlande. Prenez donc le temps de vous installer, de regarder, d’écouter, de ressentir, de vous laisser porter…

Mon conseil :
Levez vous à l’aube ! J’adore le rythme du matin dans n’importe quel pays du monde. Tout est lent, la vie se met en route et vous, inconsciemment, vous vous mettez en marche avec elle. Prenez également le temps de flâner, sans but précis, d’intégrer ce monde, sans entrer en contact avec lui, pour l’instant. Cette phase est pour moi primordiale pour apprivoiser un lieu. Bref ! Pratiquez le slow travel car il est la meilleure manière de prendre le pouls d’une destination ! L’article arrive dans quelques jours.

Accepter
ses émotions

En observant on remarque des choses. On est choqué, outré, blessé, touché, bouleversé. Les chocs culturels peuvent arriver partout, mais ils arrivent surtout lorsqu’on s’éloigne de la société occidentale. Normal, on a grandi à des centaines de kilomètres, dans un schéma de société différent, avec une éducation différente, une culture bien à nous, et un mode de consommation bien éloigné de beaucoup de pays du monde. Tout à coup, nos valeurs et nos principes, qui découlent de ces schémas ne sont plus universels.

Mon conseil :
Respirez ! Acceptez d’avoir envie d’hurler, de pleurer… Ecrivez dans un cahier tout ce que vous ressentez, sans vous juger. Sans avoir peur d’être méchant ou blessant ! Ces émotions, sont les vôtres et vous avez le droit de les ressentir. Le travail d’écriture est interessant puisqu’il fait passer vos émotions à des réflexions, sur lesquelles vous pouvez ensuite prendre du recul et vous questionner.

Dépasser
ses préjugés

Voyager c’est accepter l’autre dans son entièreté. Pour rebondir sur le paragraphe précédent, il est normal au départ de juger et critiquer certaines pratiques, car elles nous sont étrangères. Mais prenez conscience un maximum, que vous n’avez pas grandi au même endroit avec les mêmes problématiques (pauvreté, climat, pression culturelle, religieuse, familiale…).

Mon conseil :
Acceptez que vous ne détenez pas la vérité. Votre vision du monde n’est pas obligatoirement la meilleure et la plus vraie ! Peut il y avoir une seule manière normale de vivre et de penser ? Non. Nous sommes des millions d’individus sur cette planète. Des millions d’humains, tous différents, tous uniques. Aucun ne vaut mieux qu’un autre ! Alors posez vous la question : dans cette situation, à cette place là, avec cet héritage là; auriez-vous été different ? Auriez-vous agis et pensé comme eux ?

Trouver
des Français

Soyons honnête, retrouver les nôtres, à des milliers de km de notre pays, c’est quand même réconfortant, surtout si vous voyagez seul(e) et surtout en étant victime d’un choc culturel ! Ca fait du bien de se comprendre parfaitement, de pouvoir lire facilement en chacun de nous grâce à un langage corporel qui nous est propre, de pouvoir s’entraider ou simplement de partager du bon temps ensemble ! Mais attention ! Trouver des français ne veut pas dire, rester qu’avec eux, s’enfermer dans notre bulle de confort et se couper du monde !

Mon conseil :
Direction les forums ou les groupes facebook de backpackers, aupair, pvtistes etc (tapez les mots clés « français en … » pour les trouver); Puis donnez rendez-vous à des gens qui sont potentiellement dans le coin et retrouvez-les pour un repas, un moment. Rechargez vos batteries le temps qu’il faut (une soirée ou plusieurs jours) puis reprenez votre route à vous !

Faire des activités encadrées

Une bonne alternative pour se plonger tranquillement dans le rythme d’un pays, c’est aussi de souscrire à une activité encadrée de type : visite guidée, dégustation, cours de cuisine, atelier d’art… et j’en passe ! Ce genre de concept est idéal pour rencontrer du monde, se plonger dans la culture locale et sortir un peu de sa zone de confort, tout en restant safe ! Une alternative idéale, selon moi, lorsqu’on est seul(e).

Mon conseil :
Surfez sur des sites comme Tiqets ou encore Getyourguide qui proposent des mines d’activités diverses et variées dans différents pays.

Apprendre
quelques mots

Qui ne s’est pas déjà retrouvé à paniquer en ne comprenant ni la langue ni les symboles ?

Mon conseil :
Pour éviter ce genre de choses, je ne peux que vous conseiller d’acheter des petits dictionnaires de langues ou guides de conversations. Ils seront vraiment parfaits pour nouer un premier contact ou montrer quelques signes de politesse ! Utilisez des applis de traduction comme Google Translate pour écouter la prononciation si vous avez un doute ! Enfin, analysez leurs gestes et tout le langage non verbal qui diffère selon les cultures et peut s’avérer vraiment lourd de sens pour certaines ! J’en ferais un article prochainement.

Gouter, tester.
Devenir local

Que ce soit par les sons, la cuisine, les spécialités, les arts ou encore les vêtements; S’imprégner de la culture locale, permet de passer du tourisme passif au tourisme immersif ! Et c’est une étape primordiale pour en finir avec le choc des cultures !

Mon conseil :
Sortez des sentiers battus et observez où sortent les locaux ! Allez aux mêmes endroits, mangez ce qu’ils mangent, portez ce qu’ils portent … ! L’expérience n’en sera que plus authentique et le choc culturel… moins réel ! C’est en comparant nos deux mondes que l’on voit les contrastes. Une fois immergé dans leur monde à eux, tout s’efface !

Se mélanger, socialiser
et lacher prise.

Voilà. On y est ! C’est maintenant le moment de se jeter dans le monde ! Pourquoi auriez-vous peur ? Vous les connaissez bien maintenant, vous les avez observé, croisé, vous leur avez surement souri, vous avez accepté qui ils sont, sans les juger. Vous avez appris des choses sur eux et sur leur pays, vous avez gouté certaines de leurs spécialités et avez même appris quelques mots de leur langue ! Alors qu’est-ce qui peut vous empêcher d’aller vers eux ?

Mon conseil :
Dites-leur un bonjour dans leur langue, s’ils sont réceptifs, posez-leur des questions simples et observez leurs réactions. Donnez leur un petit cadeau pour briser la glace (attention à ce qu’il n’ait pas de mauvaises influence sur eux. le mieux est de ne pas leur donner quelque chose à vous, mais de leur donner quelque chose qui vient de chez eux.). Partagez. Rencontrez. Faites le premier pas. Et laissez vous surprendre. Oubliez vos complexes. A l’étranger il n’y a pas cet instinct de compétition et de « faire bien » comme on a en France. Ils s’en fichent que vous fassiez des erreurs de langage. Ils s’en fiche que vous soyez gros, grand, petit, que vous soyez d’ailleurs même français ou bien allemand ! Seul vous, compte. Alors montrez leur simplement qui vous êtes. Ils vous le rendront c’est sûr.

 

Voilà les loulous, je pense avoir fait le tour de tout ce qui me semble primordial pour mettre un pied, puis les deux dans un nouveau monde sans en mourir 😀 ! J’espère sincèrement que ça vous aidera pour affronter certaines réalités de cette planète. Que ça vous montrera qu’il est important de se questionner mais également de se laisser porter.

Vous savez ce que je me dis à chaque fois ? Que l'homme, est doté d'une qualité merveilleuse :
Celle de s'adapter toujours.

/ Petite aparté : A partir du 1er novembre, vous verrez sur @nouveaux_regards les publications d’une grosse aventure, qui a tout fait basculé en moi. J’ai choisi de ne rien vous cacher. De vous montrer toutes les réflexions par lesquelles je suis passée. Vous verrez à quel point les choses que je mentionne ici, dans cet article, m’ont aidé à avancer. A dépasser ce « choc des cultures ».

Vous voulez réagir ?

Commentaires & réactions