Le 11 juin 2018

Une Thaïlande, version authentique

Ceux qui me connaissent savent que je n’ai pas forcément aimé ce voyage. J’attendais trop de ce pays et j’en ai été très déçue (Réf: « La vérité sur la thaïlande ») Mais ! Ce serait mentir que de dire que tout était horrible. Non, le pays est magnifique, gâché par trop de pollution et trop d’occidentalisation mais il y a des endroits vraiment magiques que je suis obligée de vous partager ! Alors, laissez-moi vous dresser un portrait différent, d’une Thaïlande, version authentique.
Je préfère vous prévenir, ce n’est pas une liste des endroits les plus touristiques et les plus paradisiaques de Thaïlande, mais ce sont les lieux qui ont encore ce petit quelque chose de différent et que je recommande à 300%, car je sais, que vous y verrez, ce que j’y ai vu.

KO KRET, A DEUX PAS DE BANGKOK

Sur le plan, le Chao Praya (le fleuve, qui traverse le pays) entoure une terre et la transforme en ilot. Ko Kret est ce petit bout de territoire, celui des Mons, connus et reconnus pour leurs poteries et la beauté de leur travail. Pour s’y rendre, c’est tout simple : On attend un taxi-boat d’un côté du fleuve et en quelques minutes on est de l’autre côté. Là-bas les hordes de touristes sont inexistantes et j’ai l’impression que ce sont surtout les thaïlandais qui s’y rendent. Peu touristique donc, mais connu malgré tout pour son immense marché qui s’étend sur des kilomètres en bord de fleuve. J’ai aimé m’y promener. Il y a énormément de spécialités culinaires à découvrir et des stands d’objets et de bijoux moins chers que partout ailleurs.

Comme je le disais, KoKret est réputée pour ses poteries et, vraiment, je n’avais jamais rien vu de tel. Des détails si fins et si travaillés qu’on croirait à de la dentelle. Des coupelles, des photophores, des tasses, des vases, des jarres…Il y en a de tous les côtés et trouver son bonheur n’est vraiment pas compliqué. Il y avait ce monsieur, qui modelait la terre d’une facilité hallucinante, ses mains usées connaissaient les gestes par coeur. Il y avait de grands ventilateurs de part et d’autre de la salle et des centaines de poteries posées ici et là, sur les tables, les étagères ou à même le sol. Il faisait chaud et il y avait cette odeur que j’aime tant:  l’odeur sèche de la terre qui pose. J’étais carrément déçue de l’avoir découvert en tout début de voyage, les poteries étaient vraiment magiques, mais elles auraient pesées bien trop lourd dans nos sacs… #vivelesroadtripensacados !

PS: Vous pouvez prendre des cours de modelage sur place et repartir avec votre création 😉

MES PETITS MOINES BOUDDHISTES

DES RIRES ET DES SOURIRES A N’EN PLUS FINIR…

Alors que nous étions en route avec Pat, notre hôte de quelques jours pour nous rendre sur Ko Kret, elle décida, en chemin, de faire une petite halte dans un endroit qui a été le plus magique de tous. Nous ne savions pas exactement de ce dont il s’agissait. Quelques mètres avant d’arriver, j’ai pu voir de derrière ma vitre, des immenses sculptures de Bouddhas. Un peu plus bas, juste avant d’arriver, il y avait un champ immense, où des centaines de tissus orangés étaient étendus sur des fils à linge. Puis on est entrés…

Tout un tas de petits moines étaient là. Ça riait et ça courait dans tous les sens ! Ils étaient tous parés de cette tenue traditionnelle et c’était vraiment beau ! Pat nous expliquait qu’il s’agissait d’un endroit qui ressemble un peu à nos colonies de vacances à nous. Où pendant les vacances scolaires les enfants sont envoyés par les familles afin de recevoir un enseignement bouddhique. Chacun avait donc sa petite tenue orangée, tellement jolie. La petite différenciation était leurs chaussures : des tongs, toutes différentes les unes des autres, emportées certainement, de la maison. C’était un endroit où la joie régnait. Les enfants jouaient sur des tables où des jeux de dames étaient installés et ils avaient des petits yoyos qu’ils s’amusaient à envoyer dans le vide.

Un petit groupe nous suivait de près, bien trop curieux pour resté éloigné. L’un d’eux m’a particulièrement touché. Je ne sais pas pourquoi, il avait ce regard tout tendre mais tout timide à la fois. Alors je suis allée le voir pour lui montrer la photo que j’avais pris de lui. Il s’est mis à baisser la tête, gêné, et tous ses copains ont éclaté de rire ! Et moi ? Eh bien, je suis devenue aussi rouge que lui ! D’un coup, 100 000 questions sont arrivées dans ma tête. J’avais peur d’avoir fait une erreur. Et ne savais pas si ce que je venais de faire, se faisait dans leurs coutumes. Mais je crois qu’en fait, c’est parce-qu’une fille était venue lui parler … Alala ces garçons 😉

Puis un drôle de cri, au loin, se fit entendre dans un parlo-phone et les cris de tous ces petits, en réponse au premier envahirent toute la cour ! C’était l’heure du repas, et l’heure de nous quitter aussi…

LE PARC MUANG BORAN

Un super monsieur (dont j’ai déjà parlé ici ), nous avait conseillé de passer par ce parc.

Situé à 30 km au sud-est de Bangkok (rive-droite du Chao Praya), C’est juste un endroit de malade ! Il regroupe plus de 100 reproductions de monuments et temples, présents dans toute la Thaïlande ! Par « reproductions », n’entendez pas « maquettes » ! Il s’agit de reproductions relativement immenses (genre 30 fois ma taille…) et qui laisse rêveur quant à la taille réelle des vrais édifices ! C’est réellement un endroit à visiter si vous êtes sur la capitale. Je vous conseille de prévoir une demi-journée (comptez 3 à 4 heures, pour visiter ça relax). Mais louez absolument une voiturette de golf, c’est top ! (attention autonomie d’une heure à peine : le gros point négatif.) Vous pouvez aussi le faire à vélo, si la chaleur n’est pas trop présente. Alors vous croiserez peut-être un ou deux varans, qui vivent tout à fait librement dans le parc ! Si si, pour du vrai. Ce fût un grand moment pour moi ! J’ai carrément cru que c’était un crocodile ! « Euuuuuhhhhh ???? Mais euhh, c’est quoi ça ? » ! Sorti de nulle part, à moins d’un mètre, il a traversé la route, pour plonger dans le lac d’à côté…

SAVEZ-VOUS GARDER UN SECRET ?

Je ne sais pas si je peux vous donner le nom de cet endroit, encore préservé de tout. Nous avons atterri là, en cherchant les dauphins roses. (indice 1) d’abord il a fallu prendre un taxi, pendant très longtemps, car aucun bus n’y allait. (Indice 2). Quand nous sommes arrivés, un paysage à couper le souffle nous attendait. Une magnifique plage s’offrait à nous. Le genre de plage que j’imaginais en pensant à la Thaïlande : une mer limpide et des falaises abruptes. Des cocotiers sur le haut de la plage et presque aucun bungalows ! Eh oui ici, les touristes sont des locaux ! J’ai juste adoré cet endroit et je n’ai jamais aussi bien mangé. (Je ne sais pas du tout ce que j’avais dans mon assiette, mais c’était une explosion de saveurs sur mon palais !).

Je suis vraiment désolée, j’ai ouvert ce blog pour partager mes coups de et bonnes adresses. Mais en Thaïlande j’ai découvert ce que le tourisme pouvait faire de pire. Changer les gens et pourrir les lieux. Je ne veux pas avoir ma part de responsabilité sur le changement de cet endroit (qui viendra un jour, je le sais). Si un jour vous trouver ce lieu, écrivez-moi et donnez-moi votre avis, je veux absolument savoir si vous avez aimé ! 

PS : Je peux faire une entorse à mon règlement, si je vois que vous êtes 100% respectueux et vous donner l’adresse ! N’hésitez pas à m’écrire en com !

Voilà mes p’tits rats, je vous quitte sur ces images, je vous laisse à vos impressions en commentaires ! D’ailleurs n’hésitez pas à me dire, si des endroits de ce style, vous ont profondément marqués, en Thaïlande, ou ailleurs ! Gros bisous. 

Montrer 2 commentaires
  • Amandine
    Répondre

    J’adore tes photos, elles sont authentiques !
    Merci pour ces adresses hors circuit touristique 😉
    A bientôt

    • kallisteha
      Répondre

      C’est vraiment trop mignon ! merci à toi !
      J’espère qu’elles te plairont, si un jour tu t’y rend!
      bisous

Commentaires

Partager l'article
Vous aimerez aussi