Le 6 octobre 2018

Un jour, j’ai appuyé sur le déclencheur

J’étais minuscule. J’avais une frange et une voix de crécelle. Je venais d’avoir un super appareil photo argentique. Il était rose, rose Barbie. Ils avaient fait une heureuse. Je ne sais pas si c’est moi qui l’avais demandé ou si mes parents me l’avaient offert sans raison, mais… ce dont je me souviens, c’est de mon ressenti lorsque j’ai mis mon œil contre le viseur la première fois. Je voyais le monde d’une autre façon. Tout était différent.
Soudain, je venais de changer d’angle de vue. Je voyais autrement. Soudain je concentrais mon regard sur un seul détail de la scène et non plus sur la scène en entier.
Je pense que ça a totalement changé ma perception du monde.

Alors, j’ai visé et j’ai appuyé sur le déclencheur. J’avais 7 ans et je n’ai plus jamais arrêté depuis.

 

 

Vous devez vous en rendre compte (surtout ces derniers temps avec les articles du 30 days challenge), le temps à une vraie incidence sur moi. Je suis nostalgique de tout, tout le temps et ai conscience, chaque jour, qu’aujourd’hui est déjà mort. J’aime la photo car elle me permet d’immortaliser les fragments de temps et de les placer à jamais sur le papier. Les sourires, les souvenirs, les éclats de vie sont figés. Comme dans une dimension parallèle, l’instant est gravé. Pour toujours.

Mais la magie, ce n’est pas là que je la trouve.

Ce que j’aime le plus, c’est apposer mon oeil contre la vitre. Observer. Voir. Regarder la vraie réalité, la vraie vie.
Je prend très souvent mon appareil pour ne rien viser du tout. Les feuilles de l’arbre, le linge qui sèche, les façades de la maison… Monter différents objectifs et observer la même scène avec de nouveaux yeux.
Au grand angle, au 35… et surtout au 85 mm. J’adore cet objectif. Il serre le monde juste comme il faut. C’est grâce à lui que Bangkok m’a apprivoisé. Grâce aux détails de leur vie qu’il a su me montrer.

MES PREMIERES PHOTOS

Je ne pouvais pas vous quitter sans vous montrer, mes premières photos ! M’exerçant en tout premier lieu sur un autoportrait devant un miroir totalement propre… j’ai fini par tirer le portrait à de vrais modèles: une de mes poupées affalée dans ma chaise haute. Mon chat, jamais content. Et surtout mon chien, Kendo, avec lequel j’ai grandis et avec qui j’ai tout partagé (notamment mes essais en stylisme et coiffures florales… mdr)

Un jour, j'ai appuyé sur le déclencheur - Kallisteha - blog voyage
Un jour, j'ai appuyé sur le déclencheur - Kallisteha - blog voyage

Quand je savoure un moment juste pour moi, moi tout seul, j’aime pas être distrait par l’appareil. Je préfère rester dedans. Je veux dire, dans le cadre…

Voilà mes poulets ! 

J’espère que ce flashback et ces explications vous éclaireront enfin sur ma façon de voir le monde et vous donneront envie de vous mettre à la photo si ce n’est pas déjà fait (ici, le guide complet suivant vos besoins) ! 

 

 

LE 30 DAYS CHALLENGE  /   LES DERNIERS POSTS INSPIRATIONS PHOTO

Commentaires

Partager l'article