• J’aime leur mentalité, bien souvent incomprise. J’aime leur hospitalité, leurs principes. J’aime leurs visages typés. Leurs rythmes de vie et leur côté profondément sauvage. Là-bas c’est comme si tout était simple. J’oublis la vie normale. Là-bas je ressors enfin mon aquarelle, mes livres. Je prend le temps d’écrire des cartes postales. De poser ma vie…

    1 FacebookTwitterPinterest
  • On est épuisés, on a chaud, c’est lourd, on voudrait dormir dans son lit à soi, sentir son odeur de lessive, être dans sa routine habituelle rien qu’une heure au moins. Mais c’est ce manque d’organisation, ce peu de fringues, ce confort qui ne tient plus que dans un sac à dos, cet épuisement que tu ressens, qui est toujours pire que la veille, cette nouvelle route chaque matin… C’est ce truc qui te rend vivant.

    2 FacebookTwitterPinterest
  • Je me revois encore prendre une feuille dans mon bloc-note, tirer un trait à la verticale pour séparer la feuille en deux et y inscrire les mois de l’année. J’avais d’abord mis en titre « Buts pour 2010 ». Fixant les bonnes résolutions, les objectifs de sport, de poids, de routine à atteindre. Puis il y a eu la vie et ses événements. J’y ai alors rajouté chaque moment clé de l’année. Ces moments que j’attendais avec impatience ou ces moments fous déjà passés. Et, une fois mis sur le papier. Ils étaient bien trop peu. C’est comme ça que le titre a changé.

    1 FacebookTwitterPinterest