Mykonos, la surprenante

by kallisteha

Mardi, 15 heures • Le train file à vive allure vers Marseille • le soleil est encore bien haut • encore deux heures 30 de trajet, avant d’arriver sur mon blogtrip • Il est temps que je vous parle de Mykonos, alors j’en profite pour bosser • vos derniers commentaires ont fait résonner quelque chose en moi • quelque chose que j’avais minimiser • mon honnêteté • je suis lasse de lire des articles redondants sur les mêmes destinations • vous proposer un guide complet, de Mykonos, ou d’ailleurs, oui, mais à ma façon… 

Mykonos, la surprenante

Lorsque l’on à pour destination Mykonos, on ne se pose pas vraiment de question; on se doute de comment ce sera. Mykonos, on en a tous entendu parlé (non, pas que dans les « ch’tis à Mykonos… »), on ne sait pas exactement où c’est, sauf que c’est en Grèce et que tout sera totalement blanc, très jet-set, fêtard et que l’on va bronzer sur des plages de sable fin et sous un soleil de plomb.

Autant que je vous le dise, je partais pessimiste, je pensais que je n’aimerai pas. Je pensais que ça ne me correspondrait pas. Elle n’était qu’une étape vers Santorini et finalement, peut-être ma préférée…

Arrivée par le petit port, j’ai découvert l’ile à mon rythme. Toutes ces maisons blanches d’abord, toutes de forme carré aux coins arrondis; ces chapelles, ces ruelles pavées de pierres grises entourées de blanc, ces boutiques aux vitrines parfaites et puis la mer que l’on aperçoit ici et là, par une fenêtre ou une rue qui mène droit vers elle. J’ai emprunté l’une d’elle, jusqu’au bleu profond puis j’ai regardé autour de moi. Au loin, là-haut, sur la gauche, 3 immenses moulins. Ils étaient là, bien alignés, surplombant la vue. Je suis montée jusqu’à eux et c’est là que Mykonos m’a trouvé.

« Wooow, c’est vachement pelé ! ». Mykonos était là, devant moi, rurale, immense et remplie de rien. Les parcelles de terres étaient entourées de murs en pierres, délimitant la propriété de chacun. Il y avait des ânes parfois, ou bien des chats et des petites maisons ici et là. Je n’ai pas pu attendre plus longtemps. Je suis vite redescendue jusqu’au port pour y louer un quad. J’avais envie de tout voir, sa grandeur, ses espaces, ses villages, ses chapelles, ses plages. J’avais envie d’elle, entièrement.

Tour d'horizon

Connaissant la réputation de Mykonos, très Jet-Setteuse, j’ai été très étonnée de constater qu’elle n’est pas plus chère que la Côte-d’Azur. Je dirais que même que ça se vaut ! La location de quad à été assez raisonnable (60 euros pour deux jours), les logements par des sites comme Airbnb sont aussi raisonnables pour la saison (50/60 euros la nuit). Par contre, l’essence y est plus chère, tout comme la nourritureParfois exagérée.

LES VILLAGES
 
  • Mykonos Town – C’est le « centre ville » près du port ! Par « centre ville » n’entendez surtout pas mégalopole ! C’est très concentré. C’est l’endroit représentatif de l’ile, voir même, de la Grèce. C’est lui que vous avez en tête lorsque l’on vous parle de ce continent ! C’est un petit village très pittoresque, totalement blanc, où les ruelles se croisent et se décroisent. Les bougainvilliers et les pavés gris foncés ponctuent les rues et leur donne leur identité. Je dirais que c’est un endroit parfait. Composé en plus, de dizaine de boutiques toutes plus alléchantes les unes que les autres.
  • Délos : C’est l’ile à côté de Mykonos, classée au patrimoine mondial de l’Unesco elle est un incontournable !
  • Ano méra – Petit village au centre/est : Nous avons prit sa direction en pensant y trouver des moulins, mais finalement c’est un joli village, très mignon et pratiquement désert que l’on a trouvé. Juste superbe.

PAYSAGES :

  • Les plages : Je ferais un article dédié, mai mes préférées sont : Agios Sostis, Ftelia et Lia. Elles sont les plus excentrées du centre, au nord de l’ile; comme moins accessibles, elle sont plus calme. Et en hors saison : juste déserte, sauvages et magiques.
  • Marathi lake, le seul lac de l’ile ! Prenez la route vers la plage de Panormos et vous tomberez sur lui. Cette grand étendue d’eau est en fait un lac « réservoir de pluie » qui récolte l’eau afin de rendre autonome l’ile durant la haute saison. J’ai été assez déçue d’y trouver des tuyaux, canettes et compagnie…
  • La haute saison, juillet – août, est au comble de son tourisme et la chaleur y est assommante. C’est aussi en cette saison que l’île devient le paradis des fêtards. Si vous recherchez la tranquillité… passez votre chemin pour cette période !
  • Juin et septembre sont les mois idéaux pour allier le soleil et moins de fréquentation touristique.
  • J’y suis allée en mai, l’ile était déserte, il faisait bon, mais lorsque le vent soufflait, il faisait vraiment froid (je n’ai pas mis un seul pied dans l’eau !) Attention à prendre de quoi vous couvrir.

Le gros dilemme !

Je n’avais pour ma part prévu que des shorts et des petites robes légères (par principe, « c’est la Grèce, ok ? »). Grosse erreur en mai ! Le vent souffle beaucoup puisque l’île est au ras de la mer. Si vous y allez en hors saison, je conseille formellement de prendre de quoi vous couvrir ! Sinon, RAS pour la haute saison. Nus-pieds et jambes à l’air seront de rigueur !

  • Sur Mykonos, beaucoup de véhicules  différents circules : voitures, scoots, moto, quads, buggys et vélo sauront vous séduire ! Je conseille encore et toujours de louer un quad ou un buggy ! Ils seront vraiment parfaits pour crapahuter partout (pratiques dans les bouchons ou les sentiers qui mènent aux plages), mais attention au vent glacial…
  • En hors saison, tout se passe bien, on peut se garer facilement partout, même sur Corfou Town. De grands parkings sont aménagés à l’entrée des coins touristiques ou des plages fréquentées.
  • En haute-saison, si vous êtes en quad (ou petit véhicule), il sera facile de trouver un endroit pour le poser !
  • Je ne ferais pas dans l’originalité ! Je suis littéralement tombée sous le charme de Corfou Town. De bon matin, la ville est déserte et l’on découvre presque seul, le dédale des ruelles. Les vitrines des boutiques sont plus qu’alléchantes et lorsque le soleil vient éclairer les rues, le blanc des murs, le rose des fleurs et le bleu du ciel, font un tel cocktail vitaminé que l’on voudrait y rester des heures.
  • Ce n’est pas un lieu à proprement parlé, mais les dizaines de chapelles, parsemées sur l’ile, qui m’ont littéralement enchantées. Elles n’ont rien de bien différent les unes des autres, mais j’ai adoré m’arrêter à chacune d’elles, dès que j’en voyais une.
  • J’ai également adoré observer la ville blanche de loin et d’en haut. Sur la route qui mène vers la digue la plus éloignée du port, on voit tout le centre ville et ses centaines de toits. Ce mélange entre le blanc des maisons et le bleu profond de la mer. C’est juste magnifique. (NB: Si vous vous arrêtez, comme moi, près du petit moulin, rien n’indique qu’il est public, donc faites-vous discrets !)

Le site tourisme de Grèce : ICI / Le site du guide Lonely Planet : ICI

REPORTAGE PHOTO

Voilà mes p'tits rats, comme vous l’avez compris, je conseille Mykonos à 100% ! J’ai eu l’occasion de la découvrir en mai, encore en hors saison, il ne faisait pas hyper beau mais l’endroit n’en était que plus magique. Si vous connaissez d’autres lieux de l’ile, non mentionnés dans cet article, si vous avez des questions ou que vous voulez juste me faire un coucou, je vous laisse le faire en commentaires ! Gros bisous

Sur le même thème

5 comments

zvodretiluret septembre 29, 2018 - 7:34

Good write-up, I am normal visitor of one¦s website, maintain up the excellent operate, and It is going to be a regular visitor for a lengthy time.

Reply
Laurie septembre 25, 2018 - 11:25

Je n’y ai jamais été mais tes photos donnent envie !

Reply
kallisteha septembre 25, 2018 - 6:43

Coucou misstinguette ! Contente que tu ai aimé les photos ! si tu t’y rend un jour, dis le moi, je te donnerai mes bonnes adresses !

Reply
Alex septembre 25, 2018 - 10:42

C’est si bien écrit, tu nous tiens en haleine avec des mots rudement bien choisis. J’espere que tu n’as pas pris froid du coup^^

Excellente idée le quad pour parcourir une ville en long et en large sans problème.

Ces couleurs vives laissent le lecteur rêveur, un grand bravo à notre guide touristique préférée 😀

Reply
kallisteha septembre 25, 2018 - 6:45

Haha ce commentaire ! Merci beaucoup !! Le quad c’est hyper pratique pour se faufiler partout, mais en revanche, un peu plus chiant quand on veut profiter de la route sans bruit ! Sans parler du vent gelé qui se plaquait sur le visage et les jambes. J’ai cru mourir !!!!! Merci encore pour tes gentils mots. Bonne soirée à toi. 😀

Reply

Leave a Comment