Le 10 avril 2018

Coup de foudre en Algarve

Mes petits rats,
je rentrais, hier à peine de ce roadtrip Portugais mais je n’ai pu attendre plus longtemps pour tout vous raconter. Par peur d’oublier d’abord, par hystérie aussi , mais surtout pour me replonger encore dans tous ces souvenirs ! Nous en avons tellement prit plein les yeux que je veux essayer de vous partager tout ça, exactement comme je l’ai vu.

 Aujourd’hui, je veux absolument vous donner 2 adresses : Deux lieux authentiques et préservés du tourisme de masse (en tout cas à la période où je m’y suis rendue) et où le temps passe lentement.

Ndlr : J’aborderai prochainement, différents articles sur cette destination,
notamment celui du roadtrip que vous attendez tant sur Instagram ! Restez connectés !

Sur la route de l’authenticité …

Si vous me connaissez ou me suivez déjà sur Instagram, vous savez que mes racines sont en Corse, cette petite ile chère à mon coeur et sur laquelle je me sens complète; Vous savez aussi que mon coup de foudre pour San Torin a bien failli détrôner mon ile adorée… Maintenant, il y a l’Algarve. Je ne m’y attendais pas. Il y a des terres dans ce monde sur lesquelles vous vous sentez en harmonie avec vous même, où les paysages et l’ambiance vous imprègnent de telle sorte que cela vous déconnecte de tout. Eh bien c’est ce que l’Algarve m’a fait. Un sacré grand bol d’air pur, d’authenticité et de liberté dont j’avais besoin depuis quelques temps.

J’ai maintenant 3 endroits sur lesquels je peux aller mourir .

CACELA VELHA

Avant même d’arriver au village, vous en prendrez plein les yeux ! Les routes sont entourées de champs et de collines, d’un vert vif, à perte de vue. On avait envie de tout photographier et de s’arrêter encore et encore. Nous avions pris la route pour Cacela Velha dès notre sortie de l’avion ! Il s’agissait du point le plus éloigné à l’est du Portugal, prévu dans notre roadtrip. (Bon, en fait, nous étions en quête d’une boulangerie pour pouvoir enfin remplir nos estomacs, laissés pour mort depuis le réveil de 4h du mat !)

Cacela Velha, c’est une ancienne forteresse du 17e siècle qui surplombe l’océan et je peux vous dire que la vue depuis le petit parking à l’entrée du village décoiffe totalement ! En haut, des près immenses et dans le creux en contrebas, l’océan, dont le bleu se mêlait au ciel. Nous sommes devenues légèrement hystériques . (Bibi si tu passes par ici )

Nous avons d’abord emprunté la rue principale; enfin sur la droite, des escaliers semblaient descendre jusqu’à l’eau. Impossible de ne pas s’y aventurer . Au bas des marches, il y avait un chemin parfait, bordé par des dizaines de cactus bien verts et de plantes grasses en fleurs : un chemin de sable fin, qui mène tout droit vers le bonheur. Puis au bout, l’immensité. Je n’ai pas d’autres mots. J’ai regretté de ne pas avoir eu d’objectif photo plus grand angle que le mien, car les photos étriquaient déjà trop l’espace. Il était tôt, c’était marée basse, les barques étaient couchées sur le côté et les dunes de sable s’étendaient à perte de vue. Nous étions peu nombreux ! Une joggeuse faisait son footing pendant qu’un chien courait à grandes enjambées au milieu des salants.

Les bruits étaient sourds. L’océan semblait s’être retiré bien loin et seul le petit air venant du large, arrivait à nos oreilles. Un jeune garçon brossait le flanc de son bateau comme pour le préparer à une prochaine peinture. Nous marchions dans le sable au milieu des coquillages et des petits crabes, en regardant de tous les côtés, de peur de ne pas avoir assez regardé. Tout était parfaitement calme, paisible. Loin de tout et surtout loin de la réalité.

ODECEIX – LE VILLAGE

Nous sommes passées par ce village un peu par hasard; nous logions sur Monchique, dans les terres de l’Algarve et nous avions au programme ce jour là, toute la côte-ouest du pays. Le GPS nous a donc fait passer par les montagnes. Nous avons roulé 40 minutes avant de tomber sur lui. Au détour d’un virage, nous sommes arrivées au milieu d’une grande rue où les maisonnettes étaient alignées et parfaitement bien arrangées. Un husky défendait fièrement sa maison alors nous ne sommes restées le temps que de quelques photos.

Puis, quelques mètres plus loin, le petit village d’Odeceix : De jolies petites maisons colorées vous guident jusqu’au bas de la rue ! Nous avons à peine eu le temps de dire « Wouahhh  » que sur notre gauche, un magnifique moulin dépassait toutes nos attentes. Il était posté sur une petite colline et surplombait les terres.

Tout était tellement calme… Sur la colline, d’où trônait le moulin, nous avions vue sur toute la campagne alentour et je sais bien que je radote, mais le vert des près, mélangé à celui des arbres faisait resplendir le soleil tout entier . Un cours d’eau passait en bas et allait se jeter dans l’océan. Nous sommes restées un bon moment, mais avec le recul, trop peu. Je vous conseille donc, de gravir la petite rue où les maisons bleues sont alignées le long de la route. Puis de redescendre jusqu’au moulin pour ensuite visiter le village en contrebas. Lorsque vous partirez d’Odeceix, prenez la direction de gauche, arrêtez-vous au ranch en bord de route : le paysage à cet endroit a des allures d’Amérique. Un gentil âne viendra vous réclamer des caresses et vous pourrez constater qu’au loin sur la gauche, l’océan laisse entrer ses vagues entre les falaises ! Alors je présume que vous ferez route vers la plage la plus connue du coin « la praia da Odeceix » dont les falaises sont époustouflantes. (J’en parlerai dans un prochain article !  #suspense !)

Je ne sais pas si vous êtes déjà allés dans l’Algarve ou si vous comptez le faire prochainement, mais une chose est sure, je veux tout savoir en commentaires !  A très vite !

Comments
  • Martine
    Répondre

    Magnifique article! cala fait un moment que nous envisageons d’aller au Portugal, et à la lecture de ce qui précède mais aussi grâce à vos photos tout simplement sublimes (le bleu des maisons contrasté au blanc des façades, les plages, les paysages, etc)! c’est par cette région que nous commencerons, très prochainement!
    Un grand merci à vous pour ce beau travail et bravo pour vos articles, toujours intéressants pour les voyageurs novices que nous sommes : un site comme le votre est une aide précieuse pour nous

Commentaires

Partager l'article
Vous aimerez aussi